Plume du Chat Pitre

01 juin 2018

S'écrire

Souvent, j'ai eu envie d'écrire. 

De ne plus penser, d’ouvrir les vannes et de laisser mes interrogations et peurs se démêler sous le fil de ma plume. Cependant, j'ai longtemps laissé mes émotions se développer et proliférer sans comprendre qu'elles méritaient autant d'attention que mes genoux écorchés, ou que mes irrésistibles envies de chocolat. Ironiquement, Alexander Pope a qualifié la poésie de "titillation de la faculté générative du cerveau", "d'humeur peccante", de "pruritus" (ou démangeaison, en latin) : l'idée est là ; c'est quelque chose en moi à évacuer, qu'il soit bon ou mauvais. Le canal de l'écriture se révèle être pour moi le meilleur parce qu'il me permet de mettre au jour l'expression parfaite de mes sentiments : je peux choisir l'association de mots qui embrasse au mieux la profondeur et les déroutes de mes émotions.

J’ai souvent l’impression que mes pensées sont agglomérées en une énorme pelote de peine, et qu’à force d’essayer de la démêler, je me perds moi-même dedans.  J’ai envie d’écrire, parce qu’alors, plus rien ne compte, je ne pense plus, je vis chaque mot presque au jour le jour, sans être troublée ni préoccupée, si ce n'est par mes lettres, mes mots, mes phrases, mes sentiments. C’est un moment de méditation, un moment de retour réflexif sur moi, sur ce que l’on ne prend pas le temps, au quotidien, de considérer à sa juste valeur.  Je pose à plat mes pensées, et j’apaise la tempête dans l’océan de mon cœur. Toute la surface retrouve son harmonie,  et je distingue l’horizon à nouveau.  C’est profondément libérateur de mettre les mots sur ses propres sentiments,  et d’ainsi apprendre à comprendre ses propres émotions, et la façon dont on réagit à un évènement que l’on pensait sans conséquence. Nous sommes, d’une part,  tous différents, et n’avons pas toujours, d’autre part, à nos côtés la bonne oreille, la bonne épaule, la bonne étreinte ;  mais qu’importe, quand on a la bonne idée de se libérer sur le papier ? Quand on a la bonne idée de remettre de l’ordre dans nos pensées de travers en les soumettant à la droiture du guide de la ligne ?

C’est le leitmotiv de cet espace : un espace de partage pour penser à autre chose qu’au quotidien, pour me recentrer sur mes véritables passions, sur mes envies, sur mes projets.

Et vous, à quoi vous sert l’écriture ? Est-ce que vous tenez un journal ?

Dites-moi tout ! xx